Bookys

Trois petits paquets - Patrick-Simon Pierre

Trois petits paquets - Patrick-Simon Pierre

La rue du Bec, traverse ancestrale du 6° arrondissement, est plongée dans un profond sommeil. Vaguement éclairée par quelques candélabres aux lueurs languissant dans la nuit noire, elle ressemble à une sente d’un autre temps. Voilées par la dense bruine qui s’abat sur la ville, noyées dans l’obscurité, les traces de modernité sont estompées. Les lourdes portes cochères closes des immeubles haussmanniens, la chaussée pavée et l’absence de véhicules stationnés offrent une perspective qui aurait pu être observée à la fin du 19° siècle. C’est ce qu’imagine Sarah en contemplant, à travers le pare-brise de son auto, le panorama qui s’offre à elle. Surgirait d’un fiacre, une élégante vêtue d’une fastueuse crinoline de soie corsetée et coiffée d’une capote de mousseline emplumée, qu’elle en serait à peine surprise. Avec la grâce et la légèreté d’un félin, la belle revenant du bal, encore étourdie d’avoir trop valsé, disparaîtrait dans l’obscurité pour rejoindre secrètement l’élu de son cœur… « Remets les pieds sur terre ! Tu hallucines, ma grande ! Ce temps est révolu et cette femme, aujourd’hui, réside fatalement six pieds sous terre… » songe Sarah, émergeant de son extravagante illusion.

Installée à la place du conducteur, les mains négligemment posées sur le volant, avachie sur son siège, elle guette désespérément, depuis des heures, cette rue inanimée. Nicolas, auprès d’elle, dort à poings fermés, la bouche légèrement entrouverte, l’air béat, apparemment emporté dans un rêve magique. Ce grand gaillard assoupi, elle a l’impression de connaître depuis toujours ; il lui inspire de la tendresse tant l’expression qu’il affiche est celle d’un enfant plongé dans la douceur de l’insouciance. A son réveil, peut-être, comme il le fait parfois, lui racontera-t-il son rêve. Leur complicité est si grande, leurs existences tellement mêlées qu’ils sont devenus, au fil du temps, des confidents et partagent bon nombre de leurs secrets. « Quelles peuvent être ces merveilleuses chimères capables de procurer une telle extase ? Un paysage exotique ? Un bel amour ? Il a de la chance, c’est manifestement bien plus réjouissant que ce désert ! » pense-t-elle en jetant un coup d’œil envieux sur l’homme endormi.

Partager

Trois petits paquets - Patrick-Simon Pierre

Commentaires

vichnou31 06/08/2022 10:20
hexa 06/08/2022 13:11
Merci pour le lien uploaded